NLFR

Plateforme pour les technologies d'installation, l'hvac, le sanitaire et l'électricité
10 conseils pour garder votre maison au frais sans climatisation

10 conseils pour garder votre maison au frais sans climatisation

Dans le cadre d’une rénovation énergétique en route vers le label PEB A, l’accent est mis sur l’isolation, le remplacement des menuiseries, l’étanchéité à l’air et le chauffage économe en énergie. À juste titre, bien sûr. Mais maintenant que les vagues de chaleur et les températures extrêmes sont la règle plutôt que l’exception, la protection de votre maison contre la surchauffe est devenue tout aussi importante. Et essayer de la rafraîchir avec un climatiseur mobile est un désastre pour vos factures d’énergie et pour notre environnement. Devez-vous donc vous contenter de transpirer et soupirer tout l’été dans votre fauteuil ? Bien sûr que non. MaRouteReno.be, le site qui met toute personne avec des projets de rénovation sur la bonne voie, donne 10 conseils pour lutter contre la chaleur.

1. Gardez tout fermé pendant la journée

La première mesure ne coûte rien : laisser entrer le moins de chaleur possible. De nombreuses personnes commettent l’erreur d’ouvrir les portes aux heures les plus chaudes de la journée. Mais cela permet à l’air chaud de pénétrer dans la maison, alors que l’air chaud de l’extérieur devrait rester à l’extérieur. Fermez donc toutes les fenêtres et les portes dès que le soleil brille sur votre maison le matin, et gardez-les soigneusement fermées tout au long de la journée. Ne les ouvrez que le soir, lorsque la température extérieure est plus basse que la température intérieure, pour faire entrer de l’air frais. Il est préférable d’ouvrir les fenêtres de manière à créer un courant d’air afin que l’air frais du soir puisse « s’engouffrer » dans votre maison.

Envisagez-vous d’installer un système domotique ? Si c’est le cas, vous pouvez y intégrer ce type de refroidissement. Il fait plus frais à l’extérieur qu’à l’intérieur ? Le système peut alors vous en informer ou ouvrir automatiquement une fenêtre.

2. Assurer un refroidissement adéquat pendant la nuit

Pendant les heures les plus fraîches, entre 2 heures et 6 heures du matin, il est important que votre maison puisse être correctement ventilée. Le moyen le plus rapide d’y parvenir est de créer un courant d’air. Pour ce faire, ouvrez au moins deux fenêtres, de préférence plusieurs fenêtres à des étages différents. Ouvrez également les portes intérieures. Cela permet à l’air frais de la nuit de pénétrer dans votre maison. Cela permet de chasser la chaleur de votre maison et de refroidir les murs et le sol.

3. Installer des stores extérieurs

Une autre mesure efficace pour éviter la surchauffe consiste à installer une protection solaire extérieure sur la plus grande fenêtre orientée au sud, ou sur la fenêtre donnant sur la terrasse. La protection solaire extérieure est toujours plus efficace que la protection solaire intérieure, car elle bloque les rayons infrarouges et la chaleur avant même qu’ils ne rentrent. Par rapport au verre de protection solaire, les écrans ont l’avantage de vous permettre de continuer à profiter de la chaleur et de la lumière gratuite et non colorée du soleil en hiver et pendant les demi-saisons.

Les stores extérieurs classiques peuvent être commandés à l’aide d’un interrupteur, mais c’est moins efficace. Les stores ne sont généralement fermés manuellement que lorsqu’il est trop tard, en particulier lorsque vous n’êtes pas à la maison par une journée ensoleillée. Un capteur de soleil est alors une option. Vous pouvez également intégrer les stores dans un système domotique. Le soleil entre-t-il trop et réchauffe-t-il votre maison ? Le système peut alors faire en sorte que vos stores montent ou descendent automatiquement en fonction de la lumière du soleil, ou que vous receviez une notification sur votre smartphone ou votre tablette, après quoi vous pouvez commander les écrans à distance.

4. Envisager des vitrages de protection solaire

Si une façade ensoleillée est composée à 50 % de double vitrage ordinaire, non solaire, la température intérieure peut rapidement atteindre 35 à 40 °C pour une température extérieure de 25 °C.  Le vitrage de protection solaire peut aider à contrer ce phénomène. Ce verre est doté d’une couche invisible sur une face de la vitre extérieure qui bloque deux fois plus de chaleur solaire qu’un double vitrage ordinaire. Le verre à contrôle solaire est particulièrement intéressant pour les fenêtres orientées à l’est et à l’ouest. En été, ces fenêtres reçoivent deux fois plus de chaleur solaire que les fenêtres orientées au sud.

Pour les fenêtres existantes, les lucarnes, les vérandas et les dômes de toit, un film de protection solaire peut être utile. Le film de protection solaire est collé sur les fenêtres du côté intérieur et peut abaisser la température intérieure de 5 à 7 °C.

5. Planter des arbres ou des arbustes à feuilles caduques

Les arbres à feuilles caduques ou les grands arbustes à feuilles caduques situés à proximité des fenêtres orientées au sud ont également un effet rafraîchissant. En hiver, ils laissent passer la lumière du soleil, tandis qu’en été, ils la bloquent. Si vous ne pouvez pas planter d’arbre, envisagez de construire des treillis à des endroits stratégiques et d’y faire pousser une glycine ou une vigne bien entretenue.

6. Changer la couleur de votre toit plat

Lorsque le soleil brille fort, un toit plat peut rapidement atteindre une température de 70 °C. Pour éviter la surchauffe, vous pouvez recouvrir l’ensemble du toit de petites plantes. Ainsi, la température ne dépassera pas 30 °C. Cela permet d’économiser jusqu’à 40 degrés.

Vous pouvez également atténuer les températures élevées sous un toit plat en l’isolant correctement et en le recouvrant de cailloux blancs.

7. Isoler les murs et les combles

Une maison dont les murs extérieurs et le toit ou grenier sont bien isolés restera toujours plus fraîche par temps chaud qu’une maison mal isolée.

Les murs extérieurs peuvent être isolés par l’intérieur, par l’extérieur ou par la coulisse. Votre grenier peut également être isolé par l’intérieur ou par l’extérieur du toit en pente. Pour connaître les valeurs d’isolation dont vous avez besoin et savoir comment procéder, consultez le site www.MaRouteReno.be.

8. Vous construisez une annexe ? Dans ce cas, utilisez des matériaux lourds.

Les matériaux lourds tels que la brique et le béton ont la capacité d’emmagasiner la chaleur pendant l’été et de ne la restituer que progressivement le soir, lorsque la température extérieure a baissé. Cela permet à votre maison de ne pas se réchauffer trop rapidement pendant la journée et de maintenir les températures intérieures dans des limites raisonnables.

9. Utiliser le moins d’énergie possible, faites un barbecue ou mangez une salade

Il est préférable d’éteindre complètement les appareils tels que l’ordinateur, l’imprimante ou la télévision dès que possible. Ils produisent de la chaleur, même lorsqu’ils sont en veille. Optez pour des ampoules DEL, un réfrigérateur et un lave-vaisselle économes en énergie ; ils dégagent moins de chaleur. Vous économisez ainsi de l’énergie.

N’allumez pas le four ou la cuisinière. Pendant leur utilisation, ils produisent de la chaleur. Utilisez le barbecue ou optez pour un plat froid ou une salade rafraîchissante. Ainsi, vous profiterez immédiatement davantage de la chaleur.

10. Investir dans un bon ventilateur ou dans un système de refroidissement basé sur les énergies renouvelables

Pour une chambre fraîche, investissez dans un bon ventilateur. Un ventilateur ne refroidit pas l’air, mais le flux d’air vous donnera l’impression que la température a baissé de quelques degrés. Assurez-vous que le ventilateur est silencieux (même lorsqu’il oscille), qu’il est suffisamment puissant et qu’il peut être équipé d’une minuterie ou d’une télécommande (pour que vous n’ayez pas à quitter votre lit si vous commencez à avoir froid). Si vous placez le ventilateur devant un bac d’eau froide et de glaçons, il se refroidira mieux.

Si les moyens conventionnels ne parviennent pas à rafraîchir votre maison, la pompe à chaleur est une alternative plus efficace sur le plan énergétique que le refroidissement par un climatiseur mobile. Avec une pompe à chaleur air-air (également appelée aircoheater), vous pouvez non seulement chauffer, mais aussi refroidir activement votre maison. Le refroidissement passif (naturel) peut être assuré par le chauffage par le sol ou les ventilo-convecteurs de votre pompe à chaleur pour eaux souterraines. Le refroidissement passif est plus économique que le refroidissement actif, mais la température ne peut baisser que de 5 °C au maximum.

MaRouteReno vous met sur la bonne voie 

Un projet de rénovation en vue? MaRouteReno.be vous propose un itinéraire de rénovation en 8 étapes pour atteindre le label PEB A d’ici 2050. A exécuter à votre rythme et selon votre budget. Le parcours passe par  l’isolation de la toiture, des murs extérieurs, des fenêtres et portes et du sol, étanchéité à l’air, ventilation, chauffage et production d’eau chaude et enfin techniques intelligentes et renouvelables.

Pour chacune des étapes de votre parcours de rénovation, vous trouverez sur MaRouteReno.be une mine d’informations, des solutions concrètes, des conseils de financement et un aperçu de toutes les primes à la rénovation.

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Wij gebruiken cookies. Daarmee analyseren we het gebruik van de website en verbeteren we het gebruiksgemak.

Details