Plateforme pour les technologies d'installation, l'hvac, le sanitaire et l'électricité

NL | FR

Nouvelles

Contrôler l’éclairage : bon pour le climat, la facture et le bien-être

« Il faut se rappeler que l’éclairage a un impact important sur le bien-être des gens, comme dans les bureaux par exemple. »

Texte | Filip Van der Elst

Photos | B.E.G.

3 décembre 2021 Temps de lecture 7 minutes

Partager cet article

Compte tenu des objectifs climatiques de plus en plus stricts, le contrôle de l’éclairage est une étape nécessaire et logique pour réduire la consommation d’énergie dans les bâtiments. B.E.G. Belgium propose des solutions simples mais d’une grande efficacité pour permettre un contrôle fiable de l’éclairage dans les bureaux et les bâtiments publics. Avec à la clé des avantages non seulement au niveau de la facture d’énergie, mais aussi pour le bien-être des personnes présentes dans le bâtiment.

B.E.G. Belgium propose des solutions simples mais d’une grande efficacité pour permettre un contrôle fiable de l’éclairage dans les bureaux et les bâtiments publics.

L’histoire de B.E.G. commence en 1975. L’entreprise allemande voit le jour en tant que fabricant d’éclairage. Près de 50 ans plus tard, B.E.G. est toujours une entreprise familiale, détenue par la famille Brück, mais son champ d’action s’est étendu. Aujourd’hui, B.E.G. est spécialisée dans le contrôle de l’éclairage au moyen de capteurs de mouvement et de présence. La division belge B.E.G. Belgium a été créée il y a une quinzaine d’années, et compte aujourd’hui dix personnes. Paul van Hinsberg, directeur de B.E.G. Belgium : « Grâce à notre implantation locale, nous pouvons mieux soutenir nos clients. Les questions complexes trouvent une réponse rapide et, si nécessaire, nos spécialistes peuvent également se charger de la mise en service sur chantier. Nous distribuons nos produits exclusivement par l’intermédiaire de grossistes, mais nous sommes en contact direct avec les installateurs, notamment s’ils ont besoin d’un accompagnement supplémentaire. »

« Les grands immeubles de bureaux vont devenir entièrement automatisés et la connectivité entre les technologies va s’accroître. »

Du TL au LED

De nos jours, le contrôle de l’éclairage est indispensable dans les grands bâtiments tels que les immeubles de bureaux. L’émergence de l’éclairage LED y a certainement contribué, selon Paul van Hinsberg. « Dans le passé, les gens travaillaient davantage avec des lampes TL, qui ne sont pas adaptées pour s’allumer et s’éteindre rapidement. L’émergence des LED a apporté une énorme flexibilité, ce qui a rendu possible un contrôle de l’éclairage approprié et économe en énergie. » Le contrôle de l’éclairage ne consiste pas seulement à allumer et éteindre les lumières, et les solutions B.E.G. prennent également en compte la couleur et l’intensité optimales de la lumière. « Le facteur crucial reste l’économie d’énergie, surtout en fonction des objectifs climatiques et de la forte hausse des prix de l’énergie. Un bon contrôle de l’éclairage peut permettre de réaliser jusqu’à 70% d’économies d’énergie. Mais il faut aussi se rappeler que l’éclairage a un impact important sur le bien-être des gens. Dans les bureaux, par exemple, on constate que l’horloge biologique est prise en compte en fournissant plus de lumière l’après-midi qu’en début de soirée. »

L’entreprise vend de plus en plus de solutions globales en plus des produits individuels. Les clients peuvent choisir entre différents niveaux de contrôle. « Notre produit phare est aussi la solution la plus simple : DALI-LINK », explique Paul van Hinsberg. « Cette solution multiroom est facile à installer et à programmer, et fonctionne via une application gratuite. Il s’agit d’une application très populaire, notamment dans les petits bureaux, les écoles, les maisons de retraite et les administrations communales. Le grand avantage du système est sa flexibilité : le client peut diviser à souhait l’éclairage en groupes, de sorte que, selon ses préférences, certaines parties des bureaux soient éclairées ou non, ou avec une intensité différente. Il s’agit donc d’une solution simple qui offre néanmoins de puissantes fonctionnalités. »

L’entreprise allemande a vu le jour en 1975 en tant que fabricant d’éclairage. Aujourd’hui, son champ d’action s’est étendu.

Automatisation

Et ce n’est pas tout, poursuit Paul van Hinsberg. « J’attends beaucoup des évolutions dans le domaine de l’automatisation ; c’est pourquoi nous nous concentrons désormais fortement sur ce point. C’est typique de B.E.G. : l’entreprise n’attend pas la demande du marché, mais met des produits sur le marché dans la direction où nous pensons que le marché va aller. Les grands immeubles de bureaux vont devenir entièrement ­automatisés et la connectivité entre les technologies va s’accroître. Nos solutions sont prêtes pour cette évolution », conclut le directeur de B.E.G. ­Belgium.    

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Jonathan Huppez

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureux d'en parler avec vous.

0%

    Envoie-nous un message

    Wij gebruiken cookies. Daarmee analyseren we het gebruik van de website en verbeteren we het gebruiksgemak.

    Details