NLFR

Plateforme pour les technologies d'installation, l'hvac, le sanitaire et l'électricité
Découvrez la dernière génération de boîtiers de raccordement renommés
Spelsberg s’est basé sur les retours d’expérience des installateurs pour perfectionner l’Abox.

Découvrez la dernière génération de boîtiers de raccordement renommés

Spelsberg, fabricant allemand possédant une vaste expérience dans le développement et la production d’équipements d’installation électrique et de technique des boîtiers, lance une nouvelle génération de son célèbre boîtier de raccordement Abox. « Nous nous sommes basés sur les retours d’expérience des installateurs pour perfectionner l’Abox », explique Bart Tastenoye, directeur général de Spelsberg Belgique.

L’Abox n’a plus besoin d’être présenté au secteur électrique belge. Ce boîtier de raccordement en saillie de Spelsberg s’y est imposé depuis des années et, selon le fabricant, il continue même à gagner des parts de marché. « Mais ce n’est pas une raison pour rester les bras croisés », précise Bart Tastenoye. « Car quelle que soit la popularité du boîtier de raccordement, nous recevons de temps à autre une suggestion d’un électricien sur ce que nous pourrions améliorer. Il était évident pour nous de recueillir ces commentaires et de les utiliser pour perfectionner l’Abox. »

Et voici donc la nouvelle génération de l’Abox. Spelsberg l’a présentée début mars au salon Light + Building de Francfort, le plus grand salon mondial des techniques d’éclairage et du bâtiment. Le fabricant lance actuellement l’ « Abox nouvelle génération » sur le marché belge. La nouvelle version du boîtier de raccordement remplace la précédente, qui sera encore disponible pendant un an, et comporte de nombreuses nouvelles ­fonctionnalités.

La version industrielle, qui dans la nouvelle génération s’appelle d’ailleurs Abox Pro et non plus Abox-i, a désormais un code IP de 69, alors qu’il était de 66 auparavant. L’Abox ‘classsique’ est également devenu plus étanche.

Installation facilitée

Plusieurs innovations visent à faciliter l’installation. « Sous chaque entrée de ligne prévue métriquement dans l’Abox, par exemple, nous avons ajouté un trait très fin exactement au centre de l’entrée, de sorte que l’électricien peut désormais marquer joliment et sans trop d’effort l’endroit exact où le tube doit être placé », commence à énumérer Bart Tastenoye. « Même le centre de l’Abox est maintenant marqué par un petit point sur le plastique, de sorte que l’alignement du boîtier de raccordement à l’aide d’un laser peut se faire en quelques secondes seulement. »

« Le nouvel Abox peut également être installé avec moins d’outils. Des fentes sont prévues à l’intérieur du nouvel Abox pour bloquer un presse-étoupe, de sorte qu’il suffit d’une clé pour serrer le manchon, et qu’une seconde n’est plus nécessaire pour maintenir l’écrou. Toutes les vis de l’Abox sont désormais identiques. Nous avons renouvelé toutes les bornes à vis du boîtier de raccordement Abox – il existe toujours une version sans bornes – et les vis de ces bornes sont désormais les mêmes que celles utilisées pour fermer le boîtier. Ainsi, toutes les vis à l’intérieur et autour du boîtier de raccordement peuvent être serrées avec le même tournevis. Les vis sont également fixées dans le couvercle, de sorte qu’elles ne peuvent plus tomber lors de l’installation. Enfin, pour faciliter l’installation, nous avons également réussi à augmenter le volume du boîtier afin que le câblage soit plus confortable. »

Meilleure étanchéité à l’eau et résistance aux chocs

Spelsberg a également amélioré l’étanchéité à l’eau du boîtier Abox. « Entre autres, grâce à des membranes souples autoscellantes en entrée de ligne », précise le directeur général. « La version industrielle, qui dans la nouvelle génération s’appelle d’ailleurs Abox Pro et non plus Abox-i, a ­désormais un code IP de 69, alors qu’il était de 66 auparavant. L’Abox ‘classsique’ est également plus étanche. Il en va de même pour la résistance aux chocs : l’Abox Pro a une valeur IK de 09, alors qu’elle était de 08 pour l’Abox-i. Avec l’Abox standard, la valeur IK est passée de 07 à 08. »

Sous chaque entrée de ligne prévue métriquement dans l’Abox, Spelsberg a ajouté un trait, de sorte que l’électricien peut désormais marquer sans trop d’effort l’endroit exact où le tube doit être placé.

Chaque Abox résiste aux UV

« Alors qu’auparavant, seule la version industrielle était résistante aux UV, dans la nouvelle génération, c’est le cas pour toutes les Abox. Enfin, la nouvelle génération offre également un format supplémentaire », ajoute Bart Tastenoye pour mentionner deux dernières innovations.

Une gamme durable en préparation

Enfin, Bart Tastenoye annonce également une initiative. « Aujourd’hui, la durabilité du boîtier Abox réside uniquement dans le fait que nous obtenons la grande majorité des matières premières nécessaires à sa production dans le même pays que celui où nous produisons les boîtiers, à savoir l’Allemagne. Il y a donc encore des progrès à faire dans ce domaine ; nous voulons que la durabilité de Spelsberg aille au-delà de la réduction des émissions par la minimisation du transport. C’est pourquoi nous avons également présenté au salon Light + Building notre premier pas vers des produits dits durables : le nouveau i12 Green Line (GL), une version de notre célèbre boîtier de raccordement i12 fabriquée à partir de plastique recyclé. Qui sait, sur base de cette expérience, nous pourrions par la suite faire d’autres pas vers des boîtiers de raccordement et des coffrets plus circulaires », conclut le directeur général.    

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Wij gebruiken cookies. Daarmee analyseren we het gebruik van de website en verbeteren we het gebruiksgemak.

Details