NLFR

Plateforme pour les technologies d'installation, l'hvac, le sanitaire et l'électricité
Un bon mix de techniques modernes et de rénovation
Le côté multifonctionnel du bâtiment, qui fait la richesse du projet, a engendré de grosses contraintes de coordination au niveau des techniques.

Un bon mix de techniques modernes et de rénovation

À Watermael-Boitsfort, l’ancien bâtiment de la Royale Belge a fait l’objet d’une rénovation lourde pour être affecté à de nouvelles fonctions aux exigences techniques très différentes. VINCI Energies Belgium, via ses entreprises Cegelec et ITB, s’est chargé respectivement des lots HVAC et électricité en sous-traitance de l’entreprise CIT Blaton. La fierté d’avoir participé à ce projet doublement primé au MIPIM est proportionnelle aux contraintes et défis de ce chantier unique, comme l’expliquent Vincent Deleersnyder, Business Unit Manager chez Cegelec et Raf Formesyn, son homologue chez ITB.

Ce remarquable immeuble de bureaux, partiellement classé au patrimoine, abrite désormais un hôtel 4 étoiles de 180 chambres, des bureaux sur une surface totale de 18 500 m², un espace fitness de 5000 m² avec piscines intérieure et extérieure, ainsi qu’un auditorium pour 300 personnes et une zone restaurant, bar et cafétaria de 1300 m². Bref, un mix original de tout ce dont on a besoin pour travailler et se détendre, le tout situé dans un formidable écrin de verdure non loin du centre de Bruxelles.

Cegelec était en charge des installations HVAC comprenant un nouveau Power plant (production de chaud et de froid), les installations de ventilation, les distributions hydrauliques et les unités terminales. ITB était en charge des installations électriques, qui comprennent une nouvelle cabine HT et TGBT, des groupes électrogènes, les tableaux de distribution, le câblage, les éclairages, la DI, … Le planning du projet était par ailleurs extrêmement serré, d’août 2021 au printemps 2023.  

24 000 m² de gaines de ventilation ont été posées et Cegelec a également installé les techniques de désenfumage dans le hall d’entrée et l’auditoire, ainsi que les équipements d’extraction CO dans le parking.

Contraintes exceptionnelles

Vincent Deleersnyder : « Clairement, le challenge principal fut de combiner les exigences liées aux différentes fonctions. Ce côté multifonctionnel, qui fait la richesse du projet, a engendré pour nous de grosses contraintes de coordination au niveau des techniques. Par ailleurs, le bâtiment, conçu à la fin des années 60, ne prévoyait pas l’espace nécessaire pour installer les techniques d’aujourd’hui. Enfin, certains éléments de parachèvement étaient classés, ce qui n’a pas facilité les choses. Toutes ces contraintes ont nécessité une collaboration et une coordination de tous les instants pour arriver au résultat souhaité dans le délai imparti. Une chance que nous ayons obtenu à la fois le lot HVAC et le lot Électricité, sinon cela aurait été encore plus compliqué… D’autant plus que, en cours de projet, nous avons reçu une commande supplémentaire pour les techniques du centre de fitness-wellness. Nous avons collaboré étroitement avec le bureau d’études Van Reeth, les architectes, l’entrepreneur général CIT Blaton, le maître d’ouvrage et le maître d’ouvrage délégué. » 

La complexité du bâtiment avec notamment tous ses espaces cachés, alcôves et trémies a fait de la livraison de ce projet conformément aux normes en vigueur un véritable exploit.

Rétrofit

Vincent Deleersnyder utilise une métaphore pour illustrer l’enjeu qui consiste à équiper le bâtiment patrimonial des techniques les plus modernes : « C’est comme mettre un puissant moteur électrique dans un ancêtre. » Ainsi, les bureaux bénéficient désormais de plafonds climatisants. Combinés aux autres techniques requises (électricité, venti­lation, sprinklage, …), ils nécessitent de la hauteur sous plafond qui n’est pas forcément disponible dans un ancien bâtiment. Les nombreuses salles de réunion et de coworking exigent quant à elles des débits d’air bien supérieurs aux bureaux de jadis. La taille des locaux techniques a posé également un gros problème. Situés à la fois au sous-sol, en toiture et à un niveau intermédiaire, ils ont généré de fortes contraintes de dimen­sionne­ment vu leur taille modeste. Bref, il a fallu tout faire rentrer au chausse-pied ! Petite liste non exhaustive des installa­tions : trois chaudières de 850 kW pour le chauffage ; deux machines frigo et trois tours de 1150 kW chacune, soit 3,45 MW pour le refroidissement ; des plafonds actifs dans les étages de bureaux ; des poutres dynamiques dans la zone co­working, 324 ventilo-convecteurs dans la zone hôtel et 19 centra­les de traitement d’air (plus de 600 000 m³/heure). 30 km de tuyauteries en acier ont été installés ainsi que 24 000 m² de gaines de ventilation. Cegelec a également installé les techniques de désenfumage dans le hall d’entrée et l’audi­toire, ainsi que les équipements d’extraction CO2 dans le parking.

Situés à la fois au sous-sol, en toiture et à un niveau intermédiaire, les locaux techniques ont généré de fortes contraintes de dimensionnement vu leur taille modeste.

Un chantier électrisant

Raf Formesyn : « L’ensemble de l’installation électrique a été renouvelé, de la haute tension à la basse tension. Le toit a été entièrement équipé de panneaux solaires et tous les nouveaux luminaires répondent aux dernières normes. Dans le grand atrium, une multitude de luminaires classés ont été récupérés, restaurés, équipés en LED aux normes actuelles et replacés à l’identique : ni vu, ni connu ! L’éclairage extérieur existant a également été conservé et rénové avec la technologie LED actuelle. La complexité du bâtiment avec tous les espaces cachés, alcôves et trémies, les grandes distances par rapport à la centrale électrique existante et la récupération du groupe d’urgence existant ont fait de la livraison de ce bâtiment, conformément aux normes en vigueur, un véritable exploit. »

Si toute réaffectation est toujours une aventure, celle des bureaux de l’ancienne AXA Royale Belge à Watermael-Boitsfort l’est sans doute plus que les autres puisqu’elle donne lieu à une mixité originale de fonctions ciblant les entreprises tout comme les particuliers, qu’ils soient Bruxellois ou touristes. Dans ce contexte, VINCI Energies Belgium s’est distingué par sa contribution tangible à un monde qui évolue vers plus de connexion entre sphère privée et travail. Les équipes de ­Cegelec et ITB peuvent en être fières !   

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Wij gebruiken cookies. Daarmee analyseren we het gebruik van de website en verbeteren we het gebruiksgemak.

Details