Plateforme pour les technologies d'installation, l'hvac, le sanitaire et l'électricité

NL | FR

Nouvelles

L’économie assurée par un chauffe-eau solaire ou thermodynamique n’a jamais été aussi élevée

WarmtepompboilerATLANTIC-EXPLORER-Ambiance

10 mars 2022 Temps de lecture 15 minutes

Partager cet article

Les prix de l’énergie ont augmenté de façon spectaculaire ces derniers mois. Même si tout le monde espère le contraire pour son porte-monnaie, il est probable que l’augmentation se poursuivra en 2022. À long terme, nous n’avons qu’une seule option : réduire radicalement notre consommation. Nous pouvons y parvenir en économisant sur l’un des plus gros consommateurs de notre budget énergétique : le chauffage de notre eau sanitaire. Un chauffe-eau thermodynamique utilise jusqu’à 75 % de l’énergie de l’air et un chauffe-eau solaire jusqu’à 60 % de l’énergie solaire. De cette manière, vous pouvez chauffer votre eau domestique à moindre coût. Si vous avez un ancien chauffe-eau électrique, l’économie est de plus de 1 000 euros par an.

Les prix de l’énergie montent en flèche. Les familles paient aujourd’hui en moyenne près de 2 200 euros de plus qu’il y a un an pour le gaz et l’électricité en base annuelle. Et il ne semble pas que les prix vont baisser de sitôt. Au contraire, les experts s’attendent à ce que les prix restent élevés pendant les années à venir.

À long terme, il n’y a qu’une seule solution : réduire notre consommation d’énergie. Mais comment ? Une grande partie de notre facture d’énergie est consacrée au chauffage : dans les maisons anciennes, en moyenne 60 % pour le chauffage domestique, et en moyenne 15 % pour le chauffage de l’eau sanitaire de la salle de bain – pour la douche, la baignoire et le lavabo – et dans la cuisine, pour la vaisselle ou la cuisson. Dans les nouvelles constructions, les pourcentages sont respectivement d’environ 50 % et 30 %.  

Un choix bien plus judicieux qu’une nouvelle chaudière conventionnelle

Classiquement, la production d’eau chaude sanitaire se fait dans notre pays avec un  échangeur direct ou un chauffe-eau, raccordé ou non à une chaudière. Les sources d’énergie disponibles à cet effet sont l’électricité, le gaz naturel ou le mazout. Selon la dernière enquête du REG, pas moins de 15 % des Flamands chauffaient l’eau de la salle de bain avec un chauffe-eau séparé fonctionnant à l’électricité et 7 % avec un chauffe-eau séparé au gaz naturel. Pour la cuisine, 21 % des répondants produisaient l’eau chaude avec un chauffe-eau électrique et 6 % avec un chauffe-eau séparé au gaz naturel. En Wallonie, 28,2 % de la population chauffe son eau sanitaire avec un chauffe-eau électrique.

Le remplacement d’un chauffe-eau défectueux ou entartré et donc consommateur d’énergie par un nouveau chauffe-eau conventionnel fonctionnant à l’électricité ou au gaz naturel est tout sauf raisonnable. Un chauffe-eau thermodynamique ou un chauffe-eau solaire est un choix beaucoup plus judicieux en raison de son excellent rendement, notamment par rapport à un chauffe-eau électrique classique.

Chauffe-eau thermodynamique : jusqu’à 1 235 euros d’électricité en moins par an

Un chauffe-eau thermodynamique a une résistance intégrée, qui s’active en cas de nécessité, par exemple quand quatre personnes prennent un bain les unes après les autres et un réservoir tampon de 200 à 260 litres en moyenne contenant un grand volume d’eau à basse température (environ 45 °C). La source d’énergie utilisée pour chauffer l’eau est la chaleur retirée de l’air. Un chauffe-eau thermodynamique est écologique pour cette raison, car il émet la moitié moins de CO2 qu’un chauffe-eau raccordé à une chaudière au gaz ou au mazout. 

Un chauffe-eau thermodynamique peut prendre en charge la totalité de production d’eau chaude sanitaire. Et pourtant, le système consomme 3 à 4 fois moins d’électricité que le chauffe-eau classique avec une résistance électrique. Si le chauffe-eau thermodynamique est raccordé à des panneaux photovoltaïques, l’épargne peut encore être plus considérable, car le chauffe-eau peut fonctionner avec l’électricité que vous produisez vous-même.

La dernière génération des chauffe-eau thermodynamiques « smart grid ready » qui sont raccordés à des panneaux solaires peut également fonctionner comme une batterie thermique. En faisant fonctionner le chauffe-eau thermodynamique aux heures où les panneaux solaires produisent le plus d’électricité et où elle est la moins chère, il est possible de stocker l’énergie autoproduite sous forme de chaleur et d’utiliser cette chaleur produite à un autre moment. De cette façon, vous pouvez éviter les pics de consommation et échapper à tout coût supplémentaire.

Comme un chauffe-eau thermodynamique consomme jusqu’à 75 % d’énergie en moins qu’un chauffe-eau électrique classique, vous pouvez chauffer votre eau chaude sanitaire jusqu’à trois fois moins cher avec votre chauffe-eau thermodynamique. De cette manière, vous pouvez, en fonction de la taille de votre famille et de votre mode de consommation, économiser 1 234,06 euros par an.

Un chauffe-eau électrique classique d’une capacité de 200 litres consomme en moyenne 3 577 kWh/an, ce qui revient à une facture d’énergie annuelle de 1 699,08 euros (calculée à un prix de l’énergie de 0,475 euro). Un chauffe-eau thermodynamique de 200 litres consomme seulement 894,25 kWh/an. Cela revient à un coût annuel de l’énergie de seulement 424,77 euros. 1

Produire de l’eau chaude jusqu’à 60 % moins cher avec un chauffe-eau solaire 

Un chauffe-eau solaire se compose d’un réservoir de stockage contenant un échangeur de chaleur en spirale relié à des capteurs solaires thermiques sur le toit. Les collecteurs solaires absorbent la chaleur du soleil et la restituent grâce à un réservoir de stockage où l’eau sanitaire est chauffée par l’échangeur de chaleur.

Lorsque le soleil ne brille pas ou pas assez, il y a également un tube en spirale dans le chauffe-eau qui est relié à votre installation de chauffage. Vous êtes ainsi toujours certain d’avoir suffisamment d’eau chaude sanitaire.

Grâce à l’utilisation de l’énergie gratuite du soleil, un chauffe-eau solaire peut faire descendre votre facture d’énergie pour l’eau chaude de 40 à 60 %.

En tenant compte des prix actuels de l’énergie, une famille moyenne de 4 personnes qui chauffe son eau sanitaire au fuel économise annuellement 206 euros quand elle passe au chauffe-eau thermodynamique. Les propriétaires d’une chaudière au gaz économisent 382 euros par an et pour les familles avec un chauffe-eau électrique, l’économie s’élève à pas moins de 1 210 € par an. C’est ce qui ressort de l’outil de calcul de www.InfoChauffeEauSolaire.be, la plateforme d’information des chauffe-eau solaires de l’association Belsolar.2

Remboursement rapide du supplément de prix par rapport à un chauffe-eau électrique

Le prix d’achat d’un chauffe-eau thermodynamique de 200 litres est d’environ 2 120 euros, et l’installation coûte 800 euros en moyenne. Pour une installation de chauffe-eau solaire complète, le prix indicatif correct est de 6 000 euros, hors TVA. 

Si nous ne tenons compte que du supplément de l’achat et de l’installation par rapport au prix d’installation et d’achat d’un chauffe-eau électrique classique (environ 1 425 euros, achat et installation compris, hors TVA), le coût d’un chauffe-eau thermodynamique ou d’un chauffe-eau solaire est rapidement récupéré grâce aux frais de consommation plus faibles.3

Contrairement aux chauffe-eau classiques au gaz, au fioul ou à l’électricité, les chauffe-eau thermodynamiques permettent de bénéficier de primes d’énergie dans les trois régions.

Pour un chauffe-eau thermodynamique, cela représente en Région flamande 300 euros et en Région wallonne au moins 500 euros, selon les revenus. Dans la Région de Bruxelles-Capitale, la prime varie entre 1 400 et 1 600 euros par unité de logement, sur la base des revenus du demandeur et de l’emplacement du bien.

Toute personne qui en Flandre qui remplace sa chaudière actuelle  son chauffe-eau actuel par une installation de chauffe-eau solaire a droit à une prime de 550 euros/m² de collecteur solaire, avec un maximum de 2 750 euros ou 40 % du montant de la facture. En Wallonie, la prime est d’au moins 750 euros, selon les revenus. Dans la Région de Bruxelles-Capitale, la prime varie pour l’installation d’un chauffe-eau solaire entre 2 500 et 3 500 euros selon la catégorie de revenus et l’emplacement du logement, avec un maximum de 50 % de la facture.

Les fabricants de chauffe-eau thermodynamiques conseillent de consulter régulièrement leur site. Grâce aux conditions de foire et aux actions de cashback qu’ils proposent régulièrement, le total des primes et des avantages s’élève à 900 euros, ce qui rend le passage à un chauffe-eau thermodynamique encore plus avantageux.

Plus d’informations ?

Si vous cherchez d’autres informations indépendantes de toute marque sur les chauffe-eau thermodynamiques, surfez sur www.InfoPompeaChaleur.be, la plate-forme d’information de l’ATTB (l’Association pour les techniques thermiques en Belgique) et de FRIXIS, l’association royale belge pour le froid et le traitement de l’air – section WPAC (fabricants et fournisseurs de pompes à chaleur).

Pour plus d’informations sur les chauffe-eau solaires, les personnes intéressées peuvent se rendre sur le site suivant www.InfoChauffeEauSolaire.be, la plate-forme d’information de l’association belge des chauffe-eau solaires Belsolar.

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Mathieu Noppe

Chef D’édition

Curieux des possibilités ? Je serais heureux de vous parler de nos packages de collaboration.

0%

    Envoie-nous un message

    Wij gebruiken cookies. Daarmee analyseren we het gebruik van de website en verbeteren we het gebruiksgemak.

    Details